L’hébergement permet à un site d’être actif 24h/24h. Ce sont des espaces de stockage numériques plus ou moins grandes, parfois même gigantesque qui permet de s’échanger en continu des informations à travers les sites. Ainsi, un site doit impérativement choisir un hébergement qui le convie à ses besoins et objectifs.

Hébergements site : les différentes catégories d’hébergement

Les hébergeurs peuvent être classés en différentes catégories, selon plusieurs paramètres. Premièrement, il y a les paramètres de partages des espaces et donc de disponibilité de la mémoire, c’est-à-dire que l’hébergement peut prendre en compte un ou plusieurs sites en charge. Ainsi, il y a l’hébergement mutualisé où plusieurs sites se trouvent sur un seul serveur. Il y a aussi l’hébergement dédié, où chaque site possède son propre serveur et enfin le cloud où plusieurs serveurs sont relié entre elles et dont la quantité de données partagée est très importante. Selon les tarifs, l’hébergement gratuit n’existe pas, dû moins dans toute la chaine de valeur. L’hébergement gratuit devient aussi fictif avec l’apparition des torrents ou le stockage des données ne dépend pas de l’hébergement. En générale, un hébergement se fixe des loyers mensuels par rapport à l’espace utilisé. L’hébergement mutuel varie de 1 € et 20 €, le dédié de 100 € à 500 € et le Cloud dépasse souvent le 1000 €.

Hébergements site : les critères de choix

Les critères des choix dépendent donc premièrement de l’utilisation, donc de l’espace dont l’on aura besoin. Après, il faut bien établir la qualité de service que l’hébergeur propose. Premièrement, il faudrait estimer la fiabilité de l’hébergeur par rapport aux durées de maintenance et de panne qui pourront impacter sur la disponibilité du site. De même, il faut aussi tenir en compte les services après-vente qui pourront minimiser les dépenses allouées aux sites après son ouverture. Il faut de même se questionner sur le type de système d’exploitation utilisé. Linux devient de plus en plus populaire par sa vitesse, sa sureté et son accessibilité. Il faudrait savoir, où est l’adresse géographique pour évaluer l’impact sur la vitesse de chargement des données et leur protection.

Hébergements site : quelques exemples

Voici, quelques hébergements recommandés. Pour les hébergements mutualisés, il y a GoDaddy,  1&1() et OVH. Pour les clouds, il y a Rackspace, Google Cloud et Amazon Web Services, plusieurs autres hébergeurs sont disponibles. Leur site permet d’interagir facilement avec eux pour les offres qu’ils proposent.